moncef_marzouki_president

Décidemment le nouveau président Tunisien Moncef Marzouki n’arrête pas de susciter les polémiques les unes après les autres. S’il termine ainsi il aura une belle collection d’ici la fin de son mandat (prévu tout juste dans une année et demie). Déjà on n’arrive plus à les compter : depuis son 1er discours adressé au peuple il y a un peu plus de deux semaines (le 13 décembre) et jusqu’à ses déclarations en Libye (à l’occasion de son 1er voyage à l’étranger en tant que président), en passant par ses vœux pour le nouvel an 2012, le président n’arrête pas de commettre les bourdes l’une après l’autre.

•••

Dépasser la polémique des « safirat » (terme qu’il avait utilisé pour qualifier les femmes non voilées), le voici qu’il surprend tout le monde avec ses propositions d’union avec la Libye, alors que beaucoup de tunisiens n’ont pas encore dépassé leur étonnement suite à ses déclarations à l’occasion des vœux présidentiels pour 2012 et ou il n’a rien trouvé de mieux à dire que « fêter le nouvel an n’est pas dans nos traditions arabo-musulmanes » !

D’ailleurs, de toutes les bourdes commises par le président j’aimerai m’arrêter principalement sur cette dernière. En effet, M. Marzouki, ex président de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme que ses amis (comme ses adversaires) présentent comme un homme résolument laïc n’en fini pas de nous étonner avec ses références identitero-religieuses à chaque fois.  Est-il obligé de présenter ses vœux ? Non. Pourquoi alors ce type de remarques qui finissent toujours par détourner l’attention des gens du vrai message ? Mystère ! Remarque amusante d’une tunisienne indignée sur Face book : « La transmission télé, les caméras et les micros non plus..... va faire ton discours dans une grotte à la lueur d'une chandelle .... ».

•••

Mais plus sérieux maintenant, la question du pourquoi de ce comportement présidentiel est intéressante à poser. Pour avoir la réponse il est intéressant de voir l’image que nous avons aujourd’hui : Un président tunisien issu d’une tribu du sud qui s’affiche ouvertement avec l’habit traditionnel de sa région (barnous, alors qu’il ne l’avait jamais fait auparavant), qui désormais a un refus dogmatique du port de la cravate, qui commence tous ses discours avec la salutation islamique « assalamou alikom wa rahmatou allah » (en exagérant la formule et en innovant  puisqu’il salut 3 fois de suite)…

Est-ce la fonction présidentielle qui a autant (déjà) changé M. Marzouki ou bien il existe d’autres raisons ? Je pense effectivement que la réponse est a cherché loin de la transformation des hommes par le pouvoir, car à résumer les comportements du président de la république, je constate que nous nous trouvons face à quelqu’un qui utilise à la fois le populisme et le religieux. Pourquoi ? N’oubliez pas que les 2 premières forces politiques du pays ont obtenus (à l’occasion des élections du 23 octobre) les scores que vous connaissez justement parce que la 1ere a utilisé un discours religieux et la deuxième un discours populiste. Vous avez ainsi compris exactement le fond de ma pensée ! Oui le président Marzouki qui n’est maitre du palais de Carthage que depuis moins d’un mois est déjà en campagne mais cette fois… pour les élections présidentielles au suffrage universelle. Sa tactique ? Dupliquer les recettes qui ont déjà fonctionnées avec les autres. En tout cas c’est ou bien ca ou bien toutes ces erreurs de communications proviennent d’un homme qui n’a peut être « rien d’autre à faire que donner des déclarations à la presse et découvrir les salons de Carthage » comme me l’a dit ironiquement un membre de l’Assemblée Constituante (en allusion aux pouvoirs restreint du président de la république)!