edito_islamiquaSuite à la publication par le Pr. Mohamed Talbi de la troisième et dernière partie (intitulée Gaza) de « son testament » (sur son propre compte), et l’évocation par Islamiqua d’un probable boycott par les maisons d’éditions tunisiennes de la publication des livres de Mr Talbi, (lire ici), nous avons contacté Cérès éditions ainsi que Cartaginoiseries ( les deux maisons d’éditions tunisiennes où l’auteur avait publié les deux premières parties de ce testament) afin d’avoir leur point de vue sur les explications avancées par Islamiqua le 1 novembre dernier.

 

H.B

 

Réaction des éditions Cartaginoiseries 

Nous avons reçu la réponse de Mme Mika Ben Miled, la directrice de Cartaginoiseries, qui refuse les explications avancées par Islamiqua et souligne qu’il n’y a aucun boycott par les maisons d’éditions tunisiennes des livres de Mr Talbi.

 

Mika Ben Miled : « Cérès n’est pas le principal éditeur du Pr Talbi et … il n’y a aucun boycott de ses livres ! »


ISLAMIQUA : Le professeur Mohamed Talbi vient de publier la troisième partie de son testament sur son propre compte. Cérès éditions (l’éditeur principal de Mr Talbi) avait publié la première partie de son testament en 2007. La deuxième partie a été publiée par vos éditions (Cartaginoiseries) et actuellement la troisième partie est éditée sur le propre compte de l’auteur !

Mika BEN MILED : Cérès n'est pas le "principal" éditeur de M. Mika_ben_miledTalbi. Il édite où il veut et a plusieurs éditeurs tunisiens et français.

Sur le blog islamiqua et afin d'expliquer cette situation, nous avons émis la possibilité d’un boycott par les maisons d’éditions tunisiennes des derniers livres de Mr Talbi surtout après ses dures prises de positions dans ses derniers ouvrages contre certaines personnalités. Qu’en pensez-vous ?

Vous vous trompez absolument ! Voulez vous créer un faux problème pour rendre votre site "intéressant", par une polémique inadéquate ? Il n'y a aucun boycott et ses "prises de positions" sont tout ce qu'il y a de plus licites.

Étiez-vous au courant du projet de Mr Talbi de publier la troisième partie de son testament « rénovation de la pensée Musulmane » ?

Oui.

Mr Talbi vous a-t-il fait parvenir le manuscrit de son dernier ouvrage ?

Non, mais nous en avions parlé. Le Pr. Talbi a voulu éditer seul "GAZA" pour être au plus près de ses lecteurs, sans intermédiaires, et le vendre à prix coûtant. Une expérience qu'il a désirée. En tant qu'éditrice et admiratrice de sa pensée et de ses écrits, je suis à sa disposition pour toutes les éditions ou collaborations qu'il voudra me confier.

 

Aucune réponse de Cérès éditions

D’autre part, nous sommes toujours dans l’attente d’une réaction des éditions Cérès qui n’ont pas donné suite à nos questions sur cette affaire.

Simplement, les explications de Islamiqua ont fait réagir l’éditrice Faiza Skandarani, des éditions Jugurtha international,  qui nous a laissé le commentaire suivante :


« Je suis moi-même éditrice et suis étonnée par la teneur de cet article. Les Faiza_Skandaranilivres de Mohamed Talbi connaissent un franc succès et c'est un honneur de l'éditer. Par ailleurs, le coût de l'édition devient si lourd pour les maisons d'édition tunisiennes qu'elles doivent réfléchir leurs choix. Le livre tunisien est fortement concurrencé par le livre français qui a une meilleure distribution et diffusion à travers le monde et je me demande pourquoi Monsieur Talbi ne se soit pas adressé à Fayard, Actes Sud et autres maisons d'édition françaises...Ce livre n'a jamais été présenté à notre maison d'édition (jeune aussi, puisqu'elle date de 2003) et n'a jamais entendu parler du livre qu'il se propose d'éditer à compte d'auteur...

(…)
J'aimerais lire et étudier la possibilité de la publication de Mohamed Talbi car ce serait un grand honneur pour nous de le publier.
 »      

 

 * l’interview de Mme Mika Ben Miled a été réalisée par e-mail avec l’éditrice que nous remercions d’avoir bien voulu répondre à nos questions.

* Le 1 novembre 2009 nous avons fait parvenir à Cérès éditions un e-mail avec des demandes d’éclaircissement. Nous attendons toujours la réponse.

__________________________________________________________________________________

Lire aussi sur ce sujet : 

- Le dossier islamiqua sur Mohammed Talbi