libertes

 

Pionnière dans le domaine des droits des femmes dans le monde arabe, la Tunisie a depuis 1956 (date de promulgation du CSP) révolutionné le Statut personnel de la femme musulmane.

 

Seulement, en dehors du plan juridique, peut de chose ont été faites sur les autres plans, et surtout sur celui de la promotion des « acquis » du CSP tunisien. Une situation qui a conduit à un début de contestation -de la part de certains- des dispositions du CSP.

 

A défaut d’avoir des statistiques officielles, Islamiqua souhaite savoir ce que vous pensez du Code du Statut Personnel Tunisien :

 

Est-il toujours ce code « révolutionnaire » qu’il fut il y a 50 ans ?

 

A-t-il besoin d’être renforcé vers d’avantage de droits pour la femme, l’enfant et la famille ?

 

Ou bien vous pensez que les tunisiennes ont acquis suffisamment (voir même trop) de droits ?

 

N’hésitez pas à participer à notre sondage ci-dessous et à laisser vos commentaires.