editorialLa burqa, habit de certaines femmes musulmanes proches ou influencées par les salafistes, s’est invité au débat politique français au début de cet été et a fait couler beaucoup d’encre.

Dans ce dossier que nous consacrons à la burqa, je vous invite d’abord à découvrir ci dessous les différentes formes d’habit -nombreux- qui sont supposés protéger la musulmane contre les regards indécents des hommes : du hijab à la burqa en passant par le tchador, le principe est simple : couvrir la plupart –si non la totalité- du corps de la femme.

differentes_formes_de_voiles

Ensuite, dans la deuxième partie de ce dossier, je vous invite à lire la contribution du professeur Abdennour Bidar dans laquelle il démontre que « La burqa ne peut se prévaloir d’aucune justification historique, ni dans le Coran ni dans les mœurs traditionnelles de la plupart des peuples musulmans ».

D’ailleurs, cet habit est loin d’être porté par la majorité des femmes voilées qui préfèrent le hijab. Ainsi, en France les renseignements policiers parlent d’un peu moins de 400 musulmanes qui porteraient le voile intégral. Chez nous aussi, en Tunisie, le phénomène est très minoritaire.

Pourtant, malgré la taille microscopique de ce phénomène, les médias et les politiciens en France n’ont pas hésités à hausser la question au rang de débat national. Dans le troisième volet de notre dossier, nous verrons comment le plus sérieux des journaux français, Le Monde, va consacrer plusieurs articles à la question. Une médiatisation qui poussera plusieurs personnalités politiques à réclamer la promulgation d’une loi face à ce phénomène. A cette importance démesurée accordée à la burqa, nous consacrerons le quatrième volet de notre dossier.

Enfin, parce que porter la burqa a plusieurs significations, je vous invite dans le cinquième et dernier volet de ce dossier à participer à un sondage sur ce que signifie pour vous ce couvre chef intégral.

H.B

Participez aux différents débats sur islamiqua en laissant vos commentaires…